À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

Varanesi, la fin d'un cycle?

Après 14 heures de train, bienvenu à Varanesi. Cette ville, également appelée Bénarès par déformation de langage des colons Anglais, est l'une des plus ancienne au monde. Pourtant ici, plus la moindre trace ou presque de forteresse, mausolée ou temple, puisque l'empereur Aurangzeb fit raser tout ce qui n'émanait pas de l'islam. Paradoxalement, Varanesi est toujours resté le plus grand lieu sacré de l'hindouisme, comparable au Vatican ou à la Mecque pour les catholiques ou les musulmans. Là où les touristes de passage ne voient parfois qu'une ville remplie de chiens et de vaches, très sale, sombre, où vous marchez sur des détritus au mieux, au pire des excréments ; pour les hindous, cette ville symbolise le point de rencontre entre le spirituel et le physique. Que ce soit pour un pèlerinage, pour visiter et s'intéresser à la culture hindo-indienne ou encore pour y mourir, tout le monde vient à Varanesi. D'ailleurs l'ancien nom de la cité, Kashi, signifie le lieu qui attire tout le monde, bien vu !

 IMG_4881 - Copy.JPG

Oui, j'ai bien dit pour y mourir. En pénétrant un peu plus la culture de ce pays, on découvre que les hindous croient plus que jamais au cycle des réincarnations. Sauf que pour mettre fin à ce cycle infernal, voir son âme monter directement au ciel et y rester, il faut mourir ici. Pour comprendre pourquoi, venez avec moi faire un tour sur le fleuve qui coule le long des ghâts, oui, le Gange. Ce fleuve où "aucun microbe qui se respecte ne saurait vivre" (Mark Twain), possède un pouvoir de purification si puissant qu'il vous lave de tous pêchés commis dans votre vie mais aussi accumulés dans vos vies antérieures. C'est pour cette première raison que viennent chaque jour près de 40 000 pèlerins effectuer une ablution, comprenez sa toilette dans le Gange en récitant des prières, et ce quelque soit la température de l'eau. Ils y nagent, plongent, traversent, boivent et ou se lavent depuis les ghâts, ces marches qui descendent dans l'eau.

IMG_4879.JPG

La deuxième raison qui amène les hindous à Bénarès c'est pour y mourir. En effet, le corps du défunt est d'abord lavé dans le fleuve et donc purifié de tous ces pêchés comme nous l'avons vu précédemment. Chaque membre de la famille verse alors un peu d'eau du Gange dans sa bouche, puis son corps drapé de rouge pour les femmes, de blanc pour les hommes, est ensuite déposé sur un bûché de bois de différentes qualités en fonction des moyens financier de la famille et plus ou moins loin du Gange en fonction de la caste. Plus votre caste est élevée, plus vous êtes loin et en hauteur. Ensuite, vient la partie la plus difficile à suivre pour vous, à vivre pour moi... L’aîné de la famille qui s'est rasé la tête pour l'occasion, laissant juste une mèche de cheveux, tournera 5 fois autour du bûcher, l'allumera, puis ouvrira le crâne du défunt à coups de hachette de façon à libérer son âme purifiée qui restera donc auprès des divinités. Le corps n'étant qu'une enveloppe physique, une cage dont on s'envole par les flammes, sera brûler pendant environ 3h de façon à ce que les 5 éléments qui le composent reviennent à leur place par le feu, d'où le point de rencontre entre le corps et l'esprit. C'est donc ainsi que le cycle des réincarnations prend une fin définitive.

Dans cette ville qui vous transcende au plus profond, vous apercevez également chaque soir la cérémonie de la Puja. Chants, prières et offrande de la lumière au Gange, un spectacle immuable et magnifique que de voir au son des cloches et des tambours les jeunes brahmanes effectuer dans un ordre bien précis une série de gestes rituels ayant tous une signification particulière. Cela vient enrichir un peu plus le tableau que je qualifierais presque de « mystique » d'une des plus vieille cité du monde.

IMG_1483 - Copy.JPG

Varanesi, on aime ou on aime pas. Pour ma part si j'ai beaucoup aimé m'intéresser à la culture hindoue, j'ai eu beaucoup de mal à me sentir à l'aise dans cette fournaise de la mort, j'ai donc pris donc le train en marche pour Jaipur, finalement Agra de nouveau, et ce n'est pas seulement une façon de parler ! Mais cela est une autre histoire pleine de rebondissements. À bientôt dans le road book pour lire cette extraventure ;)



24/12/2013
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres