À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

Shanghai, l'histoire d'un Manhattan de l'Est.

IMG_8148 - Copy.JPG

Cette ville de 23,5 millions d'habitants au recensement 2012 fait dans la démesure, l'extraordinaire, le gigantisme et surtout le futuriste. Historiquement Shanghai fut désignée comme ville expérimentale où toutes les nouvelles innovations technologiques y sont encore testées avant de se développer ou pas à l'échelle nationale. Ainsi cette agglomération de 6340km2 ne lésine pas sur les moyens pour se doter des buildings les plus hauts, des parcs les plus beaux, des infrastructures routières les plus impressionnantes, des musées les plus intéressants et des constructions les plus écologiques. Juste pour la devinette, combien de niveaux de route à ce croisement à votre avis ?

IMG_8276 - Copy.JPG

J'y ai passé 8 jours extraordinaires, logé dans une auberge de jeunesse en plein coeur de la ville, à People square. L'endroit y est vraiment pratique puisqu'il s'agit du noeud principal du métro, beau puisqu'il s'agit d'un grand parc de verdure et agréable à vivre car proche toutes les commodités, c'est un peu comme si le quartier de châtelet les halles était sympa, beau et bien fréquenté, en bref un endroit idéal pour séjourner dans cette mégalopole.

IMG_7262 - Copy.JPG

Pour vous conter Shanghai, il y a tellement de chose à dire que je vais faire simple, le décrire simplement tel que je l'ai vécu. Tout d'abord, en sortant de l'auberge, on arrive sur people square, un grand parc, très fleuri et très vert entouré de l'Opéra de Shanghai et du grand théâtre et contenant les trois musées principaux de Shanghai.

IMG_7440 - Copy.JPG

 

 Après quelques photos, je croise le premier musée qui est celui des arts rassemblant essentiellement des oeuvres et expositions contemporaines et accueillant régulièrement des artistes célèbres. En ce moment se met en scène une artiste très en vogue en Chine, ce qui ce remarque immédiatement à la foule devant l'entrée. L'exposition et la performance semble assez intéressante pour que je me risque à faire la queue, finalement je ne tiens que deux minutes chrono dans l'hystérie “chino-féminine” de cette file d'attente “mouvante”! Je me mets donc en route vers le calme musée de Shanghai, reconnaissable à son look de grosse marmite.

IMG_7452 - Copy.JPG

En fait il s'agit d'un ding (récipient qui contenait des offrandes de viande) qui reflète parfaitement une philosophie chinoise, “un ciel rond sur une terre carrée. Finalement, en chemin je croise un deuxième musée, celui de l'urbanisme, une évidence dans cette mégalopole, comme un poisson dans l'eau dirait l'autre.

IMG_7263 - Copy.JPG

Il présente l'histoire de la ville comme une sorte d'introduction à Shanghai 2020, mais le prix de l'entrée me rebute surtout que l'on peut voir les oeuvres directement dans la rue et les projets sur internet, d'ailleurs voici quelques-uns des futurs projets pharaoniques, en construction. Un port en eaux profondes situé à une trentaine de kilomètres du centre-ville et relié au continent par un pont suspendu de 32 km, le plus long du monde. Ou encore une ville nouvelle à 55 km de Shanghai, de forme circulaire qui s'enroule autour d'un lac de 2,5 km de diamètre pour accueillir 100 000 résidents. Un projet à très long terme, la cité écopolis de Dongtan qui sera face à Shanghai et uniquement constituée de panneaux photovoltaïques, parcs, jardins, énergie propre et recyclage des déchets où les habitants se déplaceront à pied ou en transport en commun, que de bonnes choses pour préserver notre environnement. Mais pour finir, le projet le plus ahurissant est sans doute la Bionic Tower qui devrait s'élever à plus de 1km et 228 mètres de hauteur. Imaginez un building qui pourrait héberger plus de 100 000 personnes à la verticale ! Ils sont fous ces chinois ! ;-)

Après cet avant goût futuriste, je lui préfère donc le musée de Shanghai et ses oeuvres authentiques. Surtout qu'avant d'observer “demain”, il faut comprendre “aujourd'hui” et donc regarder “hier”. Pour cela rien de mieux que ce vieux musée pour comprendre l'histoire complexe mais récente de cette ville.

IMG_7286 - Copy.JPG

Entrons donc dans ce chaudron (Musée de Shanghai) où la décoration et la mise en lumière des 120 000 objets est très claire et permet de créer des atmosphères différentes selon les salles. Vous pourrez ainsi apprécier l'art des bronzes,

IMG_7295 - Copy.JPG

la céramique en passant par la poterie,

IMG_7340 - Copy.JPG

les sculptures, brrrrrrrr

IMG_7403 - Copy.JPG

la calligraphie,

IMG_7379 - Copy.JPG

la peinture,

IMG_7386 - Copy.JPG

les meuble en bois, magnifiques,

IMG_7419 - Copy.JPG

et bien évidemment la confection des vêtements typiques en laine et soie

IMG_7388 - Copy.JPGIMG_7396 - Copy.JPG

Ce musée vieux de 62 ans déplacé en 1996 dans ce nouvel édifice est connu dans le monde entier tant par la quantité que par la qualité des oeuvres qu'il met en valeur, je vous le confirme.

IMG_7315 - Copy.JPG

Et sinon, au niveau de l'historique plus récent, saviez-vous que Shanghai était un simple village de pêcheur jusqu'au XVIIIe siècle et deviendra une ville suite à la guerre de l'Opium ?

Cela doit vous rappeler quelque chose d'Hongkongais... non? Et oui, les Anglais s'évertuaient depuis plusieurs années à accéder aux villes portuaires afin de commercialiser l'opium de leurs colonies indiennes. Mais l'empereur refusa tout échange de stupéfiant et fit bruler 20 000 caisses d'opium à Guangzhou entrainant la colère des britanniques. Ils bombardèrent toutes les zones portuaires obligeant l'empereur à signer le Traité de Nankin ce qui permis le commerce aux étrangers dans cinq ports chinois : Guangzhou, Ningbo, Fuzhou, Amoy et Shanghai. Nous sommes alors en 1842, les britanniques, suivis des français en 1847 s'y installent et une concession internationale est accordée en 1863, mais les Français refusèrent de s'y intégrer et Shanghai fut donc scindée en trois avec la ville chinoise. Chaque concession obéissait à son pays respectif : autant dire que les colons profitaient des ressources chinoises sans les inconvénients. Aujourd'hui encore Shanghai garde de belles traces de ces trois concessions bien distinctes, nous y reviendrons un peu plus tard en balade dans la ville.

L'exposition photos du Shanghai des années 30 nous permet une immersion dans la période glorieuse d'une ville en pleine ébullition au temps des fumeries d'opium (voir le Tintin Le Lotus bleu), des mafias, du jeu, des maisons closes et de l'argent à profusion, notamment du fait que Shanghai était le plus grand port international d'Asie grâce au thé, à la soie et à… l'opium. Déjà en avance sur son temps Shanghai accueillera Mao Zedong et la première réunion du parti communiste chinois. Suite au tristement célèbre Pearl Harbor, les Japonais prendront possession de Shanghai de 1941 à la fin de la guerre. Shanghai devient ensuite un bastion communiste qui servira même de point de départ à la Révolution culturelle lancée par la Bande des Quatre : Jiang Qing (femme de Mao), Yao Wenyuan, Zhang Chunqiao et Wang Hongwen. Commence alors une répression contre les intellectuels, la ville se révolte et une grève générale permettra l'éviction de la Bande des Quatre. Après des années dans lesquelles Shanghai semble oubliée de tous, il faudra l'impulsion de deux maires successifs dans les années 90, qui en créant le quartier des affaires, Pudong, permirent l'arrivée des entreprises étrangères à Shanghai. Le commerce rejaillit de ces cendres tel un phénix, c'est alors le point de départ du grand chantier tout en hauteur qui fait sortir les gratte-ciel de terre. Pour l'anecdote, il faut savoir que si les buildings sont si hauts à Pudong, ce n'est pas par une volonté de rivaliser avec Manhattan, Chikago ou Hongkong, mais simplement que le sol n'étant pas stable il est impératif de creuser très profondément pour fixer les fondations et seuls de gros projets peuvent en supporter le coût. Ainsi, la modernisation rapide de Shanghai, 10 ans seulement, a entrainé des déséquilibres géologiques sur l'île de pudong qui s'affaisse sous le poids des buildings, mais aussi économiques et démographique ce qui est bien plus inquiétant. Autant je suis tombé sous le charme du Shanghai actuel, autant je suis un peu plus pessimiste sur l'avenir d'une telle mégalopole qui ne peut survivre ainsi que sur la vague d'une croissance extrême. Méfions-nous du retour de bâton qui risque d'être assez violent. Pour exemple  bien concret aujourd'hui, les moins riches sont déjà confinés en périphérie d'une des villes les plus chères au monde, ce qui fait des banlieues-dortoir en dehors des projecteurs. Les vieux quartiers disparaissent au profit d'immeubles résidentiels et de sièges d'entreprises hyper luxueux accueillant à leur premier niveau des magasins tel que Cartier, Louis Vuitton, Dior ou Prada... Ainsi j'ai compté une dizaines de bijouteries Rolex et autant pour Tag Heuer ou Omega, mais aucune bijouterie "standard" accessible au salaire moyen de 1900 yuans mensuel (soit environ 230 euros) des presque 24 millions d'habitants.  Il semblerait que Shanghai veuille revivre son époque glorieuse des années folles, espérons que ce ne soit pas au détriment des plus démunis...

IMG_8143 - Copy.JPG

Bref, je ne sais pas vous mais moi je n'ai pas vu le temps passer pendant ces visites, il faudra un rappel de mon estomac pour me sortir de là après 9 heures de piétinement et deux belles ampoules! En effet, il est déjà 18 heures, il fait nuit, les monuments sont tous fermés, il ne reste plus que les restaurants alors direction le fameux Yang's Dumpling car “il parait qu'ils sont bons!”

 IMG_1885 - Copy.JPG

Bon appétit et à demain pour une balade dans la ville :)



31/01/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres