À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

ANNAPRUNA ROUND DAY 8

Le réveil est assez difficile, un mal de tête me donne l'impression d'avoir un étau autour de mes tempes, sans doute le mal des montagnes. Un petit doliprane, boire beaucoup d'eau et cela passe tout seul, enfin presque :)

En commençant notre marche du jour, je me demande ce que je vais bien pouvoir découvrir de nouveau tant les jours précédents furent forts en émotions et découvertes. Et bien... Quelle ne fut pas ma surprise au bout de 30 minutes de marche! À 15 m devant nous, en léger surplomb du chemin, le roman le plus célèbre de Marcel Pagnol nous saute aux yeux. En une seconde, nous nous retrouvons dans la peau de Marcel et Lili des montagnes pour nous plus grand bonheur, une Bartavelle ! Oui, une perdrix magnifique se dressait là, scrutant la vallée sans bouger d'une plume. Elle est de très belle taille et vaut son pesant comme qui dirait, je tente de m'approcher à pas de loup, et à ma grande surprise, elle ne fuyait pas! Me voici donc à 5 mètres à peine d'où j'ai pu prendre ses quelques photos avant que notre présence ne la fasse s'envoler en poussant son cri spécifique très aigu et très rapide.
 
BLOGIMG_2369.JPG
 
 
BLOGIMG_2378ret.JPG
La journée commence bien, sous le signe de la faune sauvage, et cela n'est pas prêt de s'arrêter ! Quelques minutes plus tard j'aperçois des sortes de chamois en contre bas, ils sont assez loin mais nous les captons tout de même suffisamment bien dans l'objectif. Ils sont là paisibles, broutant les brins d'herbes accrochés aux roches. Je n'en avais jamais vu, c'est maintenant chose faite !
BLOGIMG_2395.JPG
Tandis que nous sommes très heureux de la chance que nous avons aujourd'hui, nous continuons notre ascension en direction de Ledar à 4200m. Soudain, Kissan qui marchait derrière moi m'interpelle en me criant "look, look in front of you !" Je lève alors mes yeux qui s'étaient fixés sur mes chaussures depuis quelques pas et je découvre un spectacle incroyable, un troupeau de chamois traverse notre chemin en le sautant chacun leur tour à seulement 10 mètres devant nous ! Je sors mon appareil le plus vite possible et shoote tant que je peux, tout en me disant que ce qu'il m'arrive en ce moment même est rarissime, j'ai une chance inouïe :) Regardez donc cette mère protégeant son petit.
BLOGIMG_2492.JPG
Abasourdis par ce spectacle, nous restons 10 minutes à les observer se déplacer dans ces pentes abruptes avec une grâce et une aisance remarquable, nous les comptons, ils sont seize, deux manquent à l'appel sur la photo car ils sont hors champs.
BLOGIMG_2539.JPG
Il est tant de reprendre notre marche, car les 700m de dénivelé positif au programme ne se feront pas tout seul. Nous plaisantons alors sur ce qu'il nous reste à voir comme animaux : ours, léopard des neiges et yéti bien évidemment ;)
Décidément, c'est là journée des chamois car nous repérons trois autres troupeaux dont un d'une vingtaines de bête. Ils ne sont pas apeurés par notre présence car ils sont habitués à l'homme qui ne les tue pas, préférant l'élevage de yak et de poulet.
BLOGIMG_2419.JPG
Nous nous arrêtons prendre un thé avec une dizaines de trekkeurs dans un petit restaurant d'altitude et à ma grande surprise, tous n'ont pas vu les chamois. Nous consultons les photos qui font des jaloux et nous en rigolons en parlant du Yéti. Puis, en voyant les cornes impressionnantes d'un bouquetin accrochés comme trophée au mur du restaurant, je dis à Kissan en plaisantant, "Oh, nous n'avons pas encore croisé cet animal, c'est peut-être le prochain, avec la chance que nous avons!"
Après ce thé, les surprises continuent et nous croisons un troupeau de yak avec leur "berger" qui les mène dans les hauteurs. Nous nous attendions à en voir puisqu'il s'agit de l'élevage local. Les femelles sont de la taille d'une vache et les mâles de la taille de gros taureaux avec une tête bien large et des cornes affutées.
BLOGIMG_2449.JPG
Voici une femelle :
BLOGIMG_2385.JPG
Et un mâle...
BLOGIMG_2445.JPG
Quelques centaines de mètres plus loin, nous repérons un grand rapace dans la vallée, il est très loin donc je ne sors pas l'appareil, mais propose à kissan sans vraiment y croire, de s'arrêter, s'accroupir et attendre quelques minutes pour voir s'il va se rapprocher. Son vol est lent, très paisible, peu de coup d'ailes profitant des courants chaud pour reprendre de l'altitude, quand soudain il prend notre direction, nous sommes comme deux enfants dont l'espoir devient réalité, il viendra tourner juste au dessus de nous à une quinzaine de mètres... Époustouflant, environ 2m50 d'envergure !
BLOGIMG_2566ret.JPG
Le sourire aux lèvres, fiers de notre journée, nous ferons les derniers kilomètres pour Ledar sans croiser d'autres animaux mais avec des étoiles plein les yeux. Une fois les sacs soulagés Kissan me propose de gravir seul la colline qui surplombe le lodge afin de faire 250-300m de dénivelé positif avant de redescendre boire un thé, ce qui est très bon pour l'acclimatation. J'y vais donc, équipé de jumelles et de mon appareil photo en me disant qu'on ne sait jamais car une fois là-haut j'aurai une vue  imprenable à 360 degrés sur toute la vallée. La pente est raide, c'est très difficile, chaque pas est plus épuisant qu'une grande marche d'escalier, c'est l'altitude (4300m) qui agit sur mon organisme. Je marche en faisant des pauses régulières afin de reprendre mon souffle quand soudain celui-ci est coupé net! Y croyant à peine tant cette journée est improbable, un bouquetin mâle de la taille d'un cerf avec des cornes en tirebouchon d'environ 60cm chacune broute paisiblement l'herbe sous ses sabots ! (Enfin je ne suis pas spécialiste alors s'il ne s'agit pas d'un bouquetin, ne m'en veuillez pas ;) )
Je me trouve à environ 200m de lui, je m'accroupis et l'observe aux jumelles, puis après quelques photos lointaines je me lance dans une marche tel un chat s'approchant d'une proie.
BLOGIMG_2593.JPG
Dans l'espoir qu'il ne me voit pas, je m'approche ainsi, aidé par un vent contraire qui ne lui transmet ni mon odeur ni mes bruits de pas et me trouve maintenant caché par quelque végétation à environ 40m. En voici quelques photos avant qu'il ne descende rejoindre ce qu'il me semble être sa femelle.
BLOGIMG_2604.JPG
 
BLOGIMG_2619.JPG
J'essaye de m'approcher encore, en vain, ils m'aperçoivent et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire disparaissent dans l'immensité de l'Himalaya...
BLOGIMG_2624.JPG
BLOGIMG_2635.JPG
Décidément, cette journée est "fantasmagorique" !
Au retour au lodge, je m'aperçois que j'étais moi aussi observé par un grand yak blanc, quelle nature! Et croyez moi, même si je sais pertinemment que cet animal, aussi sauvage soit-il, n'a aucune raison de s'attaquer à l'homme, quand vous devez repasser par ce chemin et qu'une bête de la taille d'un taureau espagnol d'environ 1m30 au garrot vous fixe sans bouger, vous ne faites pas le malin ;)
BLOGIMG_2589.JPG
Quand j'arrive, les Népalais sont tous là sur la terrasse. Ils me demandent si cette ascension était sympa, je leur réponds "juste incroyable, j'ai vu l'animal dont nous parlions ce matin" tout en leur montrant les photos. Ils en reviennent à peine que j'ai eu cette chance, surtout d'aussi près! Avant de boire un "hot lemon", nous plaisantons de nouveau sur l'ours et le léopard, puis passons dans le salon pour jouer au cartes et passer une soirée conviviale, m'apprenant des jeux totalement inconnus :)


09/12/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres